La viande accroît les risques de mortalité

Janvier 2013. Une récente étude d’une célèbre université américaine démontre une fois de plus les méfaits de la consommation de viande rouge sur la santé. Menée sur plus de deux décennies, l’étude prouve que la viande rouge augmenterait significativement les risques de mort prématurée.

Une étude à long terme
Ces résultats concluent une étude de 22 ans menée par l’Harvard School of Public Health. Si l’idée première était de vérifier les effets de la consommation de viande dite transformée (hot-dogs, bacon..) les chercheurs ont pu constater que la viande rouge quelle qu’elle soit augmentait les risques sur la santé humaine.

Des chiffres effrayants
Au total, les habitudes alimentaires de non moins de 110 000 adultes ont été décortiquées. En tenant compte des facteurs comme l’âge, le poids et les antécédents, les résultats sont très significatifs : la consommation quotidienne d’un steak de 85 grammes augmenterait les risques de décès de 13 % et de 20% dans le cas d’une viande transformée ! Pour comparaison, l’ingestion quotidienne de produits laitiers allégés ou de légumes diminuerait ce risque de 10 %…

Les conséquences
Si les chercheurs d’Harvard ont essuyé de nombreuses critiques, les chiffres sont malheureusement là : sur les 110 000 personnes étudiées, 23 926 décès causés par des maladies cardiovasculaires et des cancers ont été recensés… Jamais une étude sur un aussi long terme n’avait été réalisée. Et cette dernière a non seulement démontré les conséquences concrètes d’une consommation de viande, mais elle a surtout révélé que ne plus en manger rallongerait l’espérance de vie.

Changeons !
L’auteur principal nous incite, à défaut de retirer la viande de nos repas, à limiter notre consommation. Cette étude vient donc étayer toutes celles qui démontraient déjà qu’une diminution de notre consommation  aurait  des impacts importants et sur la santé publique. La viande pollue et tue… Changeons nos comportements !

 

Commentaires
(obligatoire)
(obligatoire)

Cliquez ici pour lire le règlement

  • Avatar Partager sur Facebook   Partager sur Twitter

    TERRAS Michèle

    le 24 février 2013 à 20h52

    Devant l’immense souffrance animale, je commence par la consommation de volaille bio, élevée en plein air et en libre parcours, uniquement. Mais je ne sais rien sur leur abattage.
    Je vais essayer le végétarisme par paliers, car il faut s’informer très précisément sur la composition équilibrée du repas.
    Mais c’est une vraie volonté. Sinon nous participons à l’horreur de notre monde qui industrialise les bêtes, les réduise à l’état d’objet insensible. Mais au fait, les objets sont très protégés de toute détérioration!

  • Avatar Partager sur Facebook   Partager sur Twitter

    loic

    le 13 janvier 2013 à 18h50

    Salut, pie rouge, c’est pas des agriculteurs, mais des éleveurs, et si ils sont mieux nourris, c’est pour mieux les vendre par la suite.

    Pour ma part, je suis resté végétarien pendent 1 an, et ça fait un an que je ne le suis plus ! mais c’est une bonne expérience.

    J’ai arrêté, sous le coup de la pression collective des « carnivores », et de la société. Malheureusement on ne peut s’intégrer et discuter avec des gens qui vous trouvent trop différent.

    La deuxième raison est que je ne me suis pas très bien renseign2 sur les obligations de ce régime alimentaire. Je faisais un travail physique et je ne mangeais que des salades, ce qui m’a fait maigrir, et je me sentais un peu faible.

    Mais surtout lorsqU4on est végétarien, il faut rester humble, ne pas se replier dans son coin alors que les autres ne font pas comme vous. Et répondre le plus clairement possible aux questions des gens qui vous demandent pourquoi vous êtes végétarien. Voila pourquoi il faut s’informer ! Car c’est sur ce que vous direz que vous aller être jugé très sévèrement.
    Pourquoi ? Parce que la personne qui est en face de vous va se remettre en question, et déterminer si elle peut elle-même changer ses habitudes culinaires,et à quels prix ?

    La plus part des gens y renoncent car ils sont trop habitués au goût de la viande, et/ou n’ont pas envie de s’embêter. Mais qu’est-ce que s’embêter, face à la vie d’un être vivant, des souffrances, des tortures, des actes de barbarie, encore très mal connus de nos jours ? Actuellement, nous sommes tous en capacité de se nourrir sans viande et de ne pas souffrir de carences.

    Dernière chose, personne ne vous met le couteau sous la gorge ! C’est un choix personnel, vous pouvez choisir à votre guise de ne pas manger ce type, ou ce type de viande ; voire, pour les extrêmistes, de ne consommer que des fruits et légumes et même ne rien acheter d’animal (cuir, huile, cornes etc…). Seule différence c’est le nom que vous allez vous attribuer pour expliquer aux autres car le nom végétarien comporte plusieurs sous-classes.
    Ensuite c’est vous qui choisissez ! vous pouvez y aller progressivement, ce n’est pas facile de changer ses habitudes. Et si un jour vous voulez vous faire un bon steak c’est pas la mort ! enfin, pas pour vous !
    Sachez encore une chose : IL FAUT S’INFORMER.
    Il y aussi temps de cruauté que l’on fait subir au animaux sans raison ! Pour les cosmétique par exemple, ou encore, les shampoings testés sur des élevages de chiens , de chimpanzés, etc.
    On peut également donner son opinion et signer des chartes pour faire avancer les choses sur plusieurs sites.

  • Avatar Partager sur Facebook   Partager sur Twitter

    jaki

    le 12 janvier 2013 à 23h47

    Elevages intensifs, transports interminables, les arrivées à l’abattoir; et pour finir l’égorgement …….et vous voudriez que l’on mange de la viande ??????? Végétarienne depuis 2 ans et fière de l’être !

  • Avatar Partager sur Facebook   Partager sur Twitter

    Isa et Flo

    le 12 janvier 2013 à 20h04

    Il n’y a pas et n’aura jamais de « viande heureuse », et non, nous végétariens ou végétaliens nous ne sommes pas des rêveurs, des naïfs, des inconscients mais des RÉALISTES.
    Que croyez-vous ? Demandez donc à l’animal s’il a envie de se faire tuer pour finir dans 1 assiette, ou comme canapé ou veste ? Pensez un peu au genre animal d’1 autre manière. Toute vie mérite droit et respect. Perso, je suis devenue pro animaux, dégoûtée du genre humain, mais ça ne date pas d’hier ! Petite, je le sentais et restais plus à l’écart des humains que des animaux. Alors vos belles paroles sur les agriculteurs !… Et les « athlètes » en super forme ! Du gavage, comme le « cri de la carotte » ?

  • Avatar Partager sur Facebook   Partager sur Twitter

    Yann

    le 12 janvier 2013 à 13h51

    C’est drôle de qualifier de « rêveurs » des gens qui, pour argumenter leurs propos, se reposent sur une étude scientifique portant sur 110 000 personnes et 22 ans (sans compter les nombreux rapports internationalement validés sur les conséquences environnementales et humaines désastreuses de l’élevage – surtout intensif, évidemment).

    Par ailleurs Agriculteur Intensiv dit que « sans la viande on ne ferait plus rien »… Force est d’admettre qu’il n’a pas tout à fait tort : sans la viande on n’aurait pas une emprunte écologique supérieure à ce que la planète peut supporter, sans la viande on n’affamerait pas les Africains et Sud-Américains dont 70% des terres fertiles sont exploitées à produire de la nourriture pour le bétail des pays développés, sans la viande on creuserait moins le trou de la sécurité sociale, sans la viande les êtres sensibles serait moins considérés comme de vulgaires marchandises qui ne sont à préserver que parce qu’ils ont une valeur marchande…
    Sans la viande, c’est vrai, on ne ferait plus rien… de néfaste.

  • Avatar Partager sur Facebook   Partager sur Twitter

    jacqueline

    le 11 janvier 2013 à 20h49

    BRAVO aux agriculteurs qui aiment et soignent leurs bêtes (mais ça n’est pas toujours le cas!) les élevages intensifs dans des conditions déplorables , puis les transports (souvent vers des pays étrangers , longs et dans des conditions terribles !) puis l’arrivée dans les abattoirs et au final : l’égorgement avec un quart d’heure de souffrances atroces ………et vous pensez qu’on a envie de manger de la viande !!!!! je suis végétarienne depuis 2 ans et fière de l’être !!!!

  • Avatar Partager sur Facebook   Partager sur Twitter

    Mahoute

    le 11 janvier 2013 à 15h57

    @ Pie rouge : les agriculteurs nourrissent et entretiennent leurs animaux parce qu’il faudrait être un imbécile pour saboter son outil de travail, point-barre.

    @ Agriculteur intensiv : la viande est tellement indispensable au corps humain que des millions de végétariens (hindous, boudhistes, etc.) s’en passent depuis des générations. Regardez au-delà de votre petit univers limité avant d’inventer des arguments qui n’ont aucun fondement scientifique.

  • Avatar Partager sur Facebook   Partager sur Twitter

    jackie

    le 11 janvier 2013 à 14h31

    Beaucoup d’agriculteurs prennent soin de leurs bêtes et BRAVO à ceux-là !!!!!!!! Mais pas tous !!!!! Ensuite ; il y a le transport (souvent dans des pays loin de la France et dans les pires conditions !!!) et pour finir: il y a l’égorgement (et là :les agriculteurs, on ne les entends plus !!!!!) ALLEZ DONC MANGER DE LA VIANDE APRES TANT DE SOUFFRANCES…………. une végétarienne , et fière de l’être !

  • Avatar Partager sur Facebook   Partager sur Twitter

    Pie rouge

    le 11 janvier 2013 à 10h33

    Vous n’êtes que des rêveurs, vous ne connaissez l’agriculture que par le biais des médias .
    Les agriculteurs aiment leurs animaux et c’est pour cela qu’il ont à manger, à boire et de chauffage tout les jours et sont bien traités .
    Un agriculteur permet en amont et en aval de faire travailler 12 personnes.

  • Avatar Partager sur Facebook   Partager sur Twitter

    AGRICULTEUR INTENSIV

    le 11 janvier 2013 à 10h23

    Sans la viande on ne ferai rien!!
    Les plus grands athlètes se nourrissent de viande pour faire de très bonnes performances! Elle est indispensable au corps humain.

  • Avatar Partager sur Facebook   Partager sur Twitter

    milano

    le 10 janvier 2013 à 22h28

    JE SUIS VEGETARIENNE DEPUIS PLUS DE 30 ANS ET SUIS TRES HEUREUSE AINSI ET SUIS EN PAIX AVEC MA CONSCIENCE DES QUE JE PEUX J EN PARLE AUTOUR DE MOI SURTOUT POUR FAIRE PRENDRE CONSCIENCE AUX GENS DE LA SOUFFRANCE DES ANIMAUX PENDANT L ELEVAGE, DURANT LES TRANSPORTS ET VERS LA FINALITE LA MORT DANS LES PLUS GRANDES SOUFFRANCE J AI BEAUCOUP DE RESPECT POUR TOUS LES ETRES VIVANTS ET LES ANIMAUX SONT DES AMIS ET JE NE PEUX PAS LES MANGER JE VIS DANS UNE REGIONS D ELEVAGE OU LES TRANDITIONS SONT BIEN ANCREES CHASSE ELEVAGE MAIS J ESPERE UN MONDE MEILLEUR FELICITATIONS POUR TOUT LES COMBATS QUE VOUS MENEZ

  • Avatar Partager sur Facebook   Partager sur Twitter

    Girard

    le 10 janvier 2013 à 21h25

    Très bon article, à diffuser. Personnellement je n’achète jamais de viande car toute viande est un animal mis à mort dans d’horribles conditions, ce que chacun devrait savoir avant de consommer toute viande.La vie de tout être est sacrée.

  • Avatar Partager sur Facebook   Partager sur Twitter

    francoise massot

    le 10 janvier 2013 à 17h28

    Bonjour ! Je suis végétarienne et fière de l’être… Quand je dis autour de moi que la viande, notamment le cheval (qui contient des toxines) est très mauvaise pour la santé, je me fais « chambrer » mais je m’en fiche,les gens ne veulent pas comprendre …. je suis végétarienne et le resterai….
    Bon courage à tous !

  • Avatar Partager sur Facebook   Partager sur Twitter

    MATHIEU Christine

    le 10 janvier 2013 à 15h21

    Ce n’est pas toujours possible de l’éviter, mais pour ma part, j’en mange le moins possible, ne serait-ce qu’en sachant tout ce que les animaux souffrent dans les abattoirs. Un jour, je l’espère, plus aucun animal ne sera sacrifié et on sera amenés définitivement à s’en passer !!! L’espoir fait vivre !

  • Avatar Partager sur Facebook   Partager sur Twitter

    TESTA Danielle

    le 10 janvier 2013 à 14h18

    Comme Cherniak, j’ai également vécu la rencontre inattendue dans une ferme avec des chevreaux séparés de leur mère en attente de départ vers l’abattoir : ces bébés pleuraient, en grand manque de contact et d’affection Dès que je me penchais vers eux, ils se précipitaient pour glisser leur petite tête dans mon cou, dans mes cheveux se frottaient contre ma poitrine, Ils nous ressemblent tant : en mangeant leur corps de chair, nous arrêtons arbitrairement la vie de nos compagnons de vie sur cette planète
    pour moi -VEGETARIENNE et FIERE de l’ETRE-, ce sont comme des frères et soeurs qui partent à la mort
    Réduisez fortement la consommation de viande
    Mieux, devenez VEGETARIEN en plus votre santé sera meilleure

  • Avatar Partager sur Facebook   Partager sur Twitter

    Pinto Mélissa

    le 10 janvier 2013 à 13h46

    On tue les animaux pour qu’au final ceux soit eux qui nous tuent ! Moi je dis JUSTICE !! Il nous rendent ce qu’on leurs a pris.
    Moi je suis végétarienne depuis 2 ans et je ne suis toujours pas morte !
    Même sans être végétarien il faut réduire cette consommation qui aujourd’hui tue tout le monde !!

  • Avatar Partager sur Facebook   Partager sur Twitter

    Hadan

    le 9 janvier 2013 à 18h10

    J’ai mal pour les animaux.
    Mon rêve : que tout cela cesse.

  • Avatar Partager sur Facebook   Partager sur Twitter

    taverne

    le 9 janvier 2013 à 16h51

    très intéressant c’est peut être la viande qui est en cause mais personne ne parle de ce que les bêtes on mangé avant ? les restes de tous les pesticides ( que deviennent t’ils à la cuisson ? ) et le reste mais là c’est le silence voulu et orchestré par les labos qui fabriquent ces produits peut être que dans 20 ans on le dira après combien de morts

  • Avatar Partager sur Facebook   Partager sur Twitter

    Dan

    le 9 janvier 2013 à 15h51

    Une seule solution : go vegan !

  • Avatar Partager sur Facebook   Partager sur Twitter

    cherniak

    le 9 janvier 2013 à 15h03

    Végétarienne depuis des années,j’encourage mes amis et relations à faire un premier pas:
    -mangez de la viande heureuse, c’est à dire des animaux élevés en respectant leur bien-être et en leur épargnant une mort terrifiante.J’avais une voisine dans un petit village du Sud Ouest qui élevait des lapins quand elle en tuait un, elle le prenait affectueusement dans ses bras elle le câlinait et quand il était détendu elle l’assommait et c’était la fin ; le lapin n’avait rien vu venir.J’ai assisté à l’inverse dans la même période, un fermier qui empoignait son lapin par les oreilles (ce qui est très douloureux) et qui excitait ses chiens de chasse en soulevant et baissant son lapin près des gueules de ses chiens hurlants, c’était abominable et pour lui très amusant. Un de mes amis a travaillé dans une ferme pendant des mois, il me racontait le calvaire des veaux prisonniers dans des boxes où il ne pouvaient pas se retourner tant c’était exigu.Ces veaux ne voyaient jamais la lumière du jour pour que leur viande soit blanche et régale les amateurs de blanquette.
    Quand on sortait les veaux pour les pousser dans le camion du boucher, ils devenaient fous et ils étaient violemment frappés pour les contraindre à grimper dans leur corbillard qui sentait les odeurs des précédentes victimes.J’ai vu une génisse parquée à part pour la boucherie, elle a vu passer ses soeurs se rendant au pâturage, elle pleurait pour les rejoindre, puis le fourgon du boucher est arrivé et elle s’est débattue tant qu’elle a pu, comme la chèvre de Monsieur Seguin, et le boucher l’a frappée de plus en plus violemment ; elle a grimpé de force et s’est encore débattue à l’intérieur en appelant ses soeurs à l’aide. Encore aujourd’hui j’ai le coeur serré quand je revois la scène.
    Les agneaux, j’ai joué avec eux dans les champs, j’en ai sauvé un du froid, il paraissait mort, mais je l’ai mis près du feu et il s’est ranimé, j’ai dû le rendre à sa propriétaire agacée qui l’a remis près de la mère et il est mort de faim et de froid.Les autres je les entendaient pleurer quand le boucher venaient les prendre…
    Apprenez à devenir végétariens c’est mon voeu pour 2013!!!

  • Avatar Partager sur Facebook   Partager sur Twitter

    chapet

    le 9 janvier 2013 à 14h38

    D’accord, aussi nous mangeons rarement de la viande seulement lors d’une invitation et encore si c’est chez des amis ou famille on évite!!