Mettre fin à la barbarie en Chine et au Vietnam

La cruauté avec laquelle les chiens et les chats destinés à la consommation sont traités en Chine et au Vietnam est intolérable. Les enquêtes menées dans ces pays sont accablantes. Comme tous les animaux, nos compagnons à quatre pattes méritent, dans ces pays aussi, d’être traités avec respect. One Voice accompagne les militants locaux afin que les gouvernements adoptent une réglementation assurant leur protection.

En Asie, manger du chien ou du chat fait partie de la tradition culinaire. Si certains pays l’ont interdite, comme Hong Kong depuis 1950, Taiwan ou les Philippines, la Chine et le Vietnam, notamment, la perpétuent. Pour la justifier, ils avancent un certain nombre de croyances, sans fondements scientifiques reconnus, sur les bienfaits de la consommation de viande de chiens et de chats pour la santé humaine. Au nom de cette tradition, les plus proches compagnons des humains sont soumis aux pires horreurs et à une brutalité sans limite. A l’occasion d’une enquête sur le trafic de bile d’ours au Vietnam, One Voice découvre l’enfer vécu par les chiens. L’association diligente aussi une enquête en Chine : même constat dramatique.

Une courte vie de misère
Aucune loi ne protège ces animaux et la notion de bien-être animal n’existe tout simplement pas. Pour répondre à la demande, des élevages intensifs de chiens se sont développés. Aucune règle, aucune déontologie ne régit ces établissements. Les conditions de vie sont déplorables. A l’instar de nos propres élevages industriels, les besoins physiologiques et comportementaux des animaux ne sont pas respectés. Les chiens sont entassés dans des cages minuscules. Ils se battent et se blessent gravement. Nombre d’entre eux ne peuvent résister à la faim, la peur et la maladie. Ils meurent sans avoir connu le réconfort d’une caresse. Cette vie de misère est certes courte : la viande d’un jeune chien est préférée à celle d’un adulte. Au Vietnam, on tue les chiots de 8 à 10 mois pour avoir une viande plus tendre, et en Chine le Saint-Bernard est tué dès ses 4 mois. Toutes les races sont concernées. En Chine, le Saint-Bernard a longtemps été prisé pour son rendement. Aujourd’hui, les producteurs préfèrent des chiens moins coûteux à nourrir. Au Vietnam, ce sont des croisements de race qui fournissent la plus grande partie de la viande. En dehors de ces élevages concentrationnaires, des particuliers en élèvent pour augmenter leurs revenus, et les chiens errants, même avec collier, sont eux aussi destinés à la boucherie. Des ramasseurs professionnels récupèrent en masse ces derniers et ceux dont les propriétaires ne veulent plus. Pour tous les chiens qui résistent à ces conditions de vie sordides, le pire est à venir.

IMG_3038web.jpg

La barbarie en action
Il y a d’abord le transport jusqu’aux lieux d’abattage, bien souvent le restaurant. Lors de l’enquête en Chine, les enquêteurs ont vu un camion transportant un millier de chiens véritablement entassés les uns sur les autres dans de petites cages grillagées, embarqués pour un voyage de 48 h, sans arrêt, urinant et déféquant sur eux, exposés aux intempéries, privés de nourriture et d’eau. Dans les rues chinoises ou vietnamiennes, les animaux sont transportés sur les porte-bagages des motos, eux aussi comprimés dans des cages trop petites et sans la moindre considération.
Mais c’est dans la mort que culminent la barbarie et la cruauté. Toujours selon les croyances, l’animal doit être saigné lentement afin d’obtenir une viande riche en adrénaline réputée rendre les consommateurs plus virils. Bien sûr, les animaux ne bénéficient d’aucun étourdissement et c’est tout à fait conscients qu’ils sont martyrisés. Une fois livrés dans les restaurants ou les boucheries, les chiens sont attrapés au lasso ou acculés avec un bâton contre un mur et assommés avec un banal marteau. Le bourreau doit frapper à plusieurs reprises sur la tête des chiens dont le sang gicle abondamment. D’autres chiens assistent au carnage. Ils urinent de terreur. Une fois assommés, mais encore vivants, les chiens sont saignés avec un grand couteau enfoncé dans la trachée-artère. Ils sont ensuite ébouillantés, écorchés à la lame et jetés dans un feu de paille pour brûler le surplus de poils. Puis ils sont dépecés.
De telles scènes sont visibles sur les trottoirs. Hommes, femmes et enfants assistent à la tuerie (cf. Enquête en Chine et Enquête au Vietnam). En Chine, par exemple, le chien est tué sur place après avoir été présenté à la clientèle.

Les chats pas mieux lotis
Les chats ne connaissent pas un meilleur sort. Si longtemps leur consommation en Chine a été l’exclusivité de la région de Canton, certaines estimations font aujourd’hui état de 4 millions de félins consommés par an dans ce pays. Juste avant les J.O de Pékin, la ville s’est livrée à un véritable nettoyage embarquant tous les animaux errants et incitant les propriétaires à s’en séparer en raison « d’hypothétiques » dangers pour la santé humaine. Ces animaux ont été entassés dans des fourrières de fortune, véritables mouroirs, avant d’être euthanasiés.

Pour une loi de protection des animaux
Un tel sort aux animaux familiers n’est certes pas la panacée de la Chine et du Vietnam. La Corée du Sud, pays ô combien développé, envisage d’accorder le statut d’animal de boucherie au chien, légalisant ainsi le commerce de sa chair. Les liens qui unissent le Vietnam et la France, nous portent à croire qu’il est possible de faire bouger les choses. En Chine, une enquête de 2004, menée avec la participation de One Voice, a révélé que plus des trois quarts des Chinois seraient partisans d’une loi de protection des animaux. Des militants s’y mobilisent pour le bien-être des animaux.

Dans ces deux pays, One Voice s’est engagée auprès des militants en finançant des programmes de formation et en nouant des partenariats, par exemple avec l’association ActAsia en Chine. Elle multiplie également les actions auprès des gouvernements de ces pays pour interpeller et faire pression afin que ceux-ci interdisent cette industrie et ce commerce et qu’ils protègent de la cruauté ces animaux. Elle œuvre pour que ces pays, à l’image de Hong Kong, des Philippines et de Taiwan, interdisent la consommation de leur chair, et protègent tous les animaux.

Un représentant de la Division Vétérinaire du Département de l’Agriculture, de la Pêche et de la Conservation du Gouvernement de Hong Kong a publiquement déclaré que les chiens ne pouvaient en aucune façon être élevés et abattus « décemment » pour leur viande.

MISE À MORT : L’HORREUR
Ci-après, une liste non exhaustive des techniques utilisées pour donner la mort aux chiens, ou chats, qui seront ensuite consommés :

– La strangulation : On attache une corde autour de leur cou, et on tire très lentement… pour l’étrangler afin que la mort ne surviennent pas trop tôt. En même temps, à l’aide d’un couteau, on découpe des morceaux de chair sur le chien encore vivant!…

– L’ébouillantage: On prend des chiots ou des chatons, on les attachent près d’une marmite d’eau chaude, et on les jette l’un après l’autre. L’animal, hurle son agonie, l’eau étant maintenue à une température précise, pendant quelques secondes (pour que celui-ci ne meure pas sur le coup). Puis extrait de l’eau, il est écorché vivant. Enfin, sans peau et tandis qu’il respire encore, il est jeté dans un bac d’eau froide.

–  La cage ronde: On place l’animal dans une cage ronde faîte de fils barbelés. Puis, l’homme à l’aide d’un bâton, au bout duquel s’y trouve un nœud coulant (pour y attraper la tête de l’animal sans ménagement). Un fois sorti, il est violemment battu avec un bâton muni d’un pic à son extrémité. Pendant dix minutes, des coups lui seront donnés… Puis un coup lui sera donné sur la tête juste pour le rendre semi inconscient. Et encore vivant, on le dépècera.

 

dog_in_boiling_pot_ligu_hong_web.jpgIMG_2998web.jpg

 

Rapport
Le commerce de la viande
de chien en Chine
Télécharger le PDF

 

 

___________________________________________________________________________________

1. Des croyances qui autorisent toutes les cruauté

2. Mettre fin à la barbarie en Chine et au Vietnam

 

Commentaires
(obligatoire)
(obligatoire)

Cliquez ici pour lire le règlement

  • Avatar Partager sur Facebook   Partager sur Twitter

    aydat

    le 14 août 2015 à 23h41

    Arrêtez ce massacre mais a quelle époque vivons nous? Je tiens particulièrement à remercier votre association qui se démène pour la cause animale. Grand merci à vous et respect.

  • Avatar Partager sur Facebook   Partager sur Twitter

    BERNARD GILETTE

    le 4 août 2015 à 13h14

    Les chiens et les chats sont des animaux de compagnie et fidèles à l’homme…ARRETONS CE MASSACRE, cette tuerie de barbares…
    Aller dans ces pays non…merci.

  • Avatar Partager sur Facebook   Partager sur Twitter

    Katy

    le 3 août 2015 à 08h13

    Oui arrêtons ce massacre, ce n’est pas humain. Comment peut-on faire ça et être sans coeur… Brigitte Bardot a essayé mais en Asie elle ne peut rien faire contre ça,c’est horrible… ça me fait mal quand on voit ces bêtes souffrir, ils voient les autres chat se faire tuer, ils savent que ce sera leur tour; quelle angoisse.

  • Avatar Partager sur Facebook   Partager sur Twitter

    CARON

    le 20 juillet 2015 à 13h45

    OUI IL FAUT QUE CE MASSACRE BARBARE S’ARRETE. NOUS AIMONS NOS ANIMAUX NOUS AVONS LE COEUR QUI SAIGNE. CHINE VOUS ETES SANS COEUR ?????? IL FAUT SE MOBILISER POUR ARRETER CELA, QUE PERSONNE NE FERME LES YEUX. MOBILISONS-NOUS SVP POUR EUX QUE NOUS AIMONS.

  • Avatar Partager sur Facebook   Partager sur Twitter

    KAURIC

    le 8 juillet 2015 à 23h15

    Il faut que ça s’arrête !

  • Avatar Partager sur Facebook   Partager sur Twitter

    STELLA

    le 29 juin 2015 à 12h25

    Le CHIEN est le meilleur amide l’homme, la faim ne justifie pas une telle animosité… Plutôt inhumanité..
    La loi qui reconnaît l’animal comme un être vivant et sensible doit être appliquée au nom de la défense de ces pauvres animaux sans défense…

  • Avatar Partager sur Facebook   Partager sur Twitter

    specq

    le 27 juin 2015 à 10h37

    Arrêtez ce massacre. Stoppez ça, s’il vous plaît. C’est horrible !

  • Avatar Partager sur Facebook   Partager sur Twitter

    Prats

    le 22 juin 2015 à 23h31

    C’est une horreur.
    C’est un massacre honteux.
    Cela m’enlève l’envie de visiter ce beau pays.

  • Avatar Partager sur Facebook   Partager sur Twitter

    COMBARET

    le 20 juin 2015 à 09h44

    CONTRE CE MASSACRE HORRIBLE ET INDIGNE

  • Avatar Partager sur Facebook   Partager sur Twitter

    Bortoluzzi

    le 19 juin 2015 à 22h50

    Tout ceci est abominable et honteux, la nature humaine finalement aime le sadisme et la cruauté, l’homme est le pire de tous les dangers pour la planète.

  • Avatar Partager sur Facebook   Partager sur Twitter

    Vivi

    le 19 juin 2015 à 00h30

    Sérieusement ….. nous nous croyons ici plus  » civilisés  » … comment croyez-vous que les vaches , veaux , chevaux , porcs , volaille sont tués ?? Sûrement pas en respectant les règles !! Juste de voir les abattoirs comment ils sont insalubres ! Voyons donc !! Pensez-vous réellement que nous sommes mieux ici ( au Canada / Québec ) pas plus !! Nous nous réconfortons, nous nous donnons bonne conscience en nous disant que ce que nous consommons a bien été traité en bonne et due forme avant d’arriver dans notre assiette … oufff !! Faites un peu le tour, vous allez déchanter solide !! OUI, il y en a encore des gens qui ont gardé leur humanité ; mais ils sont exceptionnellement rares de trouver ces derniers malheureusement … J’ai habité en forêt plus de 18 ans et caline que l’homme est inhumain !! Ils viennent de la ville tuer leurs gibier avec pour certains leurs permis de chasse et ils partent avec le derrière de l’animal puis ils laissent le reste là … sur le bord d’une route ou sur votre propre terrain ( en plus de ne pas vous avoir demandé de chasser chez vous !! ) et ils repartent pour la ville et vont vendre leur viande à des prix exorbitants !! Sans compter les braconnier qui utilisent encore des hameçons tridents pour capturer des chevreuils ou encore des orignaux !! C’est dégueulasse !!! Et eux aussi vont vendre ces bêtes aux gens de la ville en grande partie ou encore à des restaurateurs ….. Eh oui souvent la viande de gibier des restos provient parfois des braconniers !! Alors svp lâchez-moi tous ces  » oh mon Dieu, stop ! Arrêtez ce massacre  » !! CALINE WAKE UP GANG !!! On est TOUS coupables de plein de façons, alors revoyons notre façon de consommer !! Informons-nous sur les méthodes prises par les gens, peu importe de quoi il s’agit !! Cessons d’agir comme des « portails organiques » !! Affirmons-nous et boycottons MONSANTO , LA GÉOINGÉNIERIE , LES PÉTROLIÈRES , LES BANQUES DIRIGÉES PAR LES BILDERBERG , LA FED , RÉVEILLONS-NOUS !!! ON NOUS MENT DEPUIS DES ANNÉES ET DES ANNÉES SUR TOUT !!! Regardez juste pour le fun  » no planes in WTC 911  » vous verrez que ce n’est qu’une infime partie du mensonge … Jessie Ventura aussi est pas mal en son genre pour dénoncer … Alors svp ne dites pas juste qu’on doit stopper ce massacre … mais faisons-le !!!!